L’atoll de Tikehau

A Tikehau, tout nouvel arrivant éprouve la même sensation:

                        "Le paradis polynésien existe vraiment, et je viens d’y arriver".

Le lagon et sa faune

Que ce soit la forme presque parfaite de son anneau corallien, la palette infinie des bleus de son lagon, la beauté de ses cocoteraies ou la rareté de ses habitants, tout concourt ici au calme et à la sérénité qui sont les maîtres mots d’un séjour auquel le visiteur a bien du mal à mettre un terme…

A 300 km au Nord-Est de Tahiti et à quelques kilomètres de Rangiroa, l’atoll de Tikehau ressemble à une immense piscine naturelle avec de longues plages de sable blanc et de sable rose qui bordent son lagon. Elle est ainsi appelée «l’île aux sables roses».

Dans ses eaux, des poissons multicolores, de toutes tailles, évoluant parmi des centaines d’espèces de coraux, offrent un incroyable festival aux invités de passage. Jacques Cousteau a défini la mer qui l’entoure comme une des plus poissonneuses au monde. La pêche est donc, naturellement, l’activité économique principale des habitants. Utilisant le plus souvent des parcs à poissons à proximité de la passe, les pêcheurs sont rompus à toutes les formes de pêche. Tikehau est l’un des plus gros fournisseurs de poissons frais des marchés de Tahiti.

 

 

La flore de Tikehau

De magnifiques cocoteraies remarquablement entretenues lui donne cette verdure frappante lors d’une arrivée en avion.

Sur ses « motu », le spectacle des myriades d'oiseaux mérite tout autant le détour. On peut y découvrir des oiseaux comme la Rousserolle à long bec, le Ptilope des Tuamotu, le Lori Nonnette (une espèce rare aussi appelée le Lori bleu de Tahiti), les Sternes Hupés ou encore les Fous à pieds rouges et les Frégates Ariel...

L’île comporte une seule passe, ouverture permettant le passage des bateaux, appelée Tuheiava, située au Nord ouest, et qui abrite le village des pêcheurs. De chaque côté de la passe, s’étendent les fameux parcs à poissons, et à sa sortie se trouve un site de surf réputé

                             . 

                                                                                                                                                                                                

La vie sur l'atoll

Le village est situé sur un grand « motu » nommé Tuherahera où se trouve également l’aéroport. Les habitations, faites de bois, contreplaqués et toits de tôles, sont entourées de jardins très arborés et colorés, généralement bien entretenus.

La population d’environ 450 habitants, dispose d’une mairie, une poste, deux épiceries, un quai pour les goélettes, une marina, une infirmerie et un abri anticyclonique.

Une route permet de faire le tour de ce paisible village et d’accéder aux plages de sable blanc côté lagon, où se trouvent le plus grand nombre des pensions, aussi bien qu’aux grandes plages sauvages du bord de l’océan Pacifique, entre le platier récifal et les magnifiques « feau », véritables sculptures naturelles de corail.