La pêche à la mouche en eaux salées a de plus en plus d’adeptes

L’archipel des Tuamotu compte 75 atolls, dont certains lagons sont connus pour être riches en Bonefish, que la population locale appelle « Ioio ». Cet archipel, un des plus éloignés de toutes les contrées modernes, est resté très à l’écart des circuits touristiques et ses ressources en matière de pêche sportive sont encore inexplorées. La population locale, habituée aux eaux très poissonneuses, excelle dans toutes les formes de pêches mais ne pratique pas la pêche à la mouche.

L’atoll de Tikehau est riche en Bonefish

Sur l’atoll de Tikehau, tous les pêcheurs connaissent le Bonefish et racontent en avoir ramené des quantités importantes dans les pièges que sont « les parcs à poisson ». Ce poisson qui est peu consommé par les habitants est généralement vendu sur les marchés de Papeete à Tahiti. En dehors de ces prises dans les parcs à poissons, on le rencontre dans différents endroits du lagon mais personne ne cherche vraiment à le pêcher.

C’est à l’occasion du passage de Nils RINALDI (pêcheur à la mouche et auteur d’un blog sur le sujet : http://www.anadromousflyfishing.com), alors que nous étions en travaux pour l’ouverture du TIKEHAU FAFARUA LODGE Private Island, que nous avons la première fois exploré le lagon à la recherche des meilleurs « flats ». En suivant les indications de notre pêcheur, Viriamu HARRYS qui connaît parfaitement le lagon et ses ressources en poisson, Nils a pu repartir après avoir fait quelques prises et nous a laissé quelques photos et une vidéo que l’on peut voir sur son blog (http://www.anadromousflyfishing.com/index.php/bonefishing-in-french-polynesia.html) . Il nous a également indiqué que, outre le Bonefish il avait pris plaisir à pêcher des carangues bleues, du barracuda et du bec de cane.

C’est ainsi que nous avons commencé à réellement prêter attention au Bonefish et aux possibilités de pêche à la mouche que peut offrir le lagon de Tikehau. 

La pêche à la mouche en eaux salées, et plus particulièrement la pêche au Bonefish, fait de plus en plus d’adeptes. Les mers tropicales sont explorées à la recherche des meilleurs « flats » et de nouvelles destinations à découvrir.